Les meilleurs VPN sans log [yr] : rester anonyme grâce au no log !

meilleur vpn sans log

Les réseaux privés virtuels (Virtual Private Networks, ou VPN) concernent la sécurité et la vie privée sur internet. Et vous devriez en utiliser un si vous voulez dissimuler votre activité en ligne à votre gouvernement, votre FAI, ou aux fouineurs. Mais avoir un VPN signifie que toutes vos données vont transiter sur le réseau de votre fournisseur. C’est pourquoi vous devez choisir un service de confiance, pour être sûr que vos données privées restent privées. Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi une politique de no logs (zéro logs) est importante. Et je vais vous dire quels sont les meilleurs VPN sans log.

Continue reading “Les meilleurs VPN sans log [yr] : rester anonyme grâce au no log !”

Trump signe la fin de la vie privée sur internet, ça c’est fait !

trump loi vie privee sur internet

C’est la fin de la vie privée sur internet aux Etats Unis, tenez vous le pour dit, Trumpy, aussi connu sous le nom de Trump, viens de signer une loi qui annule la protection des données sur internet des utilisateurs aux Etats Unis. Celle mise en place par le président Obama et qui n’a même pas eu le temps d’être appliquée. Les FAI américains pourront donc continuer a enregistrer l’activité de leurs clients et la vente de données personnelles, la vente de VOS données personnelles, au plus offrant. Par ici les pépettes !!! Alors comment protéger votre vie privée si vous habitez aux Etats Unis ? Le Testeur Maské a la solution et la voici :

Continue reading “Trump signe la fin de la vie privée sur internet, ça c’est fait !”

TorChat | Chat sécurisé basé sur TOR

torchat chat peer to peer

TorChat est un chat peer to peer crypté parfait pour tous ceux qui doivent échanger des messages de façon sécurisée et anonyme sur Mac, Linux ou Windows.

Pour les téléphones portables, je vous avais indiqué une bonne application de messagerie instantanée anonyme, mais aujourd’hui nous parlerons de TorChat, un logiciel de messagerie instantané qui peut être installé sur Linux, Mac et Windows. Vous pouvez donc l’installer sur votre Xtra PC USB. Basé sur TOR (un projet open source distinct avec des développeurs indépendants de TOR), il permet d’échanger des messages de façon complètement anonyme et cryptée de bout en bout de la chaine.

Pourquoi TorChat est-il intéressant ?

J’avais brièvement présenté Tor et le deep web dans mon guide comment accéder au deep web (avec le logiciel Tor justement).

Le problème est qu’avec Tor, sans VPN la connexion n’est pas cryptée à 100%. Il y aura toujours un moment où il faudra sortir vers l’internet publique, ce que l’on appel le dernier nœud, qui est non couvert par le cryptage des données. C’est pourquoi quand vous vous connectez à Tor, si vous allez sur un chat normal pour échanger des messages privés, en réalité ceux-ci pourront être détectés, interceptés et donc potentiellement lus.

C’est de ce besoin d’avoir un chat crypté à 100% de bout en bout, surtout pour les journalistes travaillant sur des dossiers sensible et les envoyés spécieux dans des pays à haut niveau de censure (comme la Chine ou l’Iran) qu’est né le projet TorChat.

A la différence de la plupart des chats, ici on peut communiquer uniquement avec les personnes qui vous ont donné leur ID onion.

Quand vous initialisez le chat, un nom univoque vous est attribué, généré de la même façon que sont générés les sites internet .onion par les services cachés de Tor.

Si vous connaissez l’adresse .onion de votre ami, vous pourrez ouvrir une conversation avec lui. Si une personne ne connaît pas la clé de cet ami elle ne pourra pas s’introduire dans la conversation cryptée entre lui et vous, et ce sans exceptions possibles.

TorChat | Fichier, lien et installation

[wpsm_box type=”solid_border” type=”green” float=”none” text_align=”left”]

[/wpsm_box]
Dossier TorChat sous Windows

Une fois téléchargée votre version de TorChat, vous pouvez copier les fichiers où vous le souhaitez.

Vous n’avez rien à installer c’est u logiciel “portable”, ça s’exécute depuis le dossier dans lequel vous l’enregistrez. Dans le cas de Windows, ça s’exécute depuis le dossier “bin” comme sur la photo ci-dessus.

Il est possible de modifier certaines options et de personnaliser un minimum votre utilisation.

Paramètres de TorChat

A éviter : Vu que le but est d’êtres anonyme je vous invite a ne pas personnaliser votre user…

DNS, changer de DNS, fuites de DNS, DNS Leak | Ce qu’il faut savoir

dns

Essayons d’expliquer simplement comment changer de DNS, pourquoi il ne faut pas utiliser les DNS de son fournisseur d’accès (FAI), ce qu’est un DNS et les dangers des fuites DNS ou DNS Leak.

Mon article sur comment et pourquoi changer de DNS ne sera pas un de ces articles que seuls les geeks peuvent comprendre, comme d’habitude je vais essayer d’expliquer les choses de façon claire pour que l’information soit accessible à tous, y compris aux moins calés en informatique.

Le DNS, c’est quoi ?

Le DNS (Domain Name System) est un système utilisé pour la résolution des noms de domaines sur internet. Je ne vais pas rentrer dans les détails d’une explication pointue à la Wikipédia mais pour faire simple, quand on tapes le nom d’un site internet, une demande d’information est envoyée à des serveurs DNS.

Dans ces serveurs DNS, il y a des bases de données qui regroupent les correspondances entre le nom d’un site internet et l’adresse IP publique de la machine sur laquelle le site internet se situe.
Et votre ordinateur a besoin de connaitre cette adresse IP car le nom du site internet n’indique en rien ou il faut chercher pour afficher le site internet que vous voulez visiter, on pourrait faire l’analogie avec un annuaire papier, les pages blanches, vous avez un nom de famille et vous souhaitez savoir ou cette personne habite, sauf que là il y a pas besoin de feuilleter les 5000 page de l’annuaire 🙂

Donc à chaque site internet correspond une adresse IP publique :

mon-site-blabla.com = 214.163.12.45 (adresse publique de la machine)

Il arrive souvent que plusieurs sites aient la même adresse IP publique parce qu’ils sont hébergés sur une même machine (on peu aussi dire : hébergés sur le même serveur). Dans ce cas c’est chaque machines hébergeant plusieurs sites internet qui décidera quel site internet vous renvoyer en fonction de votre demande.

Quelques soit le DNS que vous utilisez les demandes des sites internet que vous visitez passent donc toujours par un serveur DNS.

Pour des questions de confidentialité, c’est toujours mieux d’utiliser des serveurs DNS extérieurs à votre FAI (Fournisseur d’Accès Internet) pour ne pas concentrer vos données de navigation en un seul endroit car à chaque fois que vous faites une demande DNS pour savoir ou est hébergé tel ou tel site, cette demande peut être enregistré à des fins publicitaire par exemple.

Les fuites DNS ou DNS Leak, ça veut dire quoi ?

Les serveurs DNS peuvent être privés, anonymes et cryptés (comme les serveurs privés utilisés par les fournisseurs de VPN par exemple), ou bien être fournis par le FAI (de base, c’est toujours fourni par le FAI, si vous utilisez Orange, vous surferez de base par l’intermédiaire des DNS d’Orange) ou encore peuvent être des serveurs publics de tiers (DNS de Google par exemple).

Tout le monde peut décider de changer les DNS de son ordinateur, de sa tablette ou de son téléphone en spécifiant dans les paramètres de connexion internet sur sa machine.

L’adresse sur internet d’un serveur DNS est classiquement composé d’une adresse IP à 4 nombres séparés par des points.

Quand on ne spécifie pas quel DNS utiliser et qu’on laisse les paramètres automatiques, c’est-à-dire les DNS assignés automatiquement par les paramètres par défaut de notre configuration de réseau, il arrive parfois, à cause de problèmes de cache, surtout sur ordinateur et même en utilisant un VPN ayant des serveurs DNS dédiés, que l’ordinateur utilise les DNS restés dans le cache ou ceux du fournisseur.
[wpsm_box type=”solid_border” type=”green” float=”none” text_align=”left”]
Lire aussi : comment vider le cache DNS sur Windows et Mac[/wpsm_box]
Pour éviter ça, la première chose à faire est de paramétrer manuellement un DNS sur son ordinateur (ou sur sa télé, sa console, son smartphone…), opération très simple qui ne devra être faite qu’une seule fois. 

Si je n’ai pas été assez clair, ce problème (et problèmes annexes) est connu sur internet sous les noms de DNS hijacking, DNS redirection, DNS Leaks, manipulation DNS, DNS Mangling, DNS menteurs.

Pourquoi il ne faut jamais laisser les DNS du FAI

Laisser les DNS automatiques de sont FAI revient à faire en sorte que son fournisseur sache toujours sur quels sites l’on vas.

Et même si vous n’avez rien à cacher, les fournisseurs gardent ces informations en mémoire pendant des années voire les utilisent à des fins publicitaire. Et si des personnes mal intentionnées mettent la main dessus elles auront accès à des tonnes d’informations confidentielles.

Dans les pays à forte censure, il est carrément possible que certains sites internet soient rendus inaccessibles ou bloqués depuis le fournisseur ou que soit envoyée à l’utilisateur une copie du site à la place du site original sans qu’il ne s’en rende compte.

Changer le DNS par défaut, c’est la base d’une navigation sûre.

[box_safepassword]

Quels DNS utiliser pour se protéger du DNS Leak ?

Certains VPN ont des serveurs DNS privés à paramétrer manuellement, d’autres les assignent à votre connexion automatiquement une fois connecté.

Ceci étant dit, même si vous n’utilisez pas de VPN, je vous conseille quand même de paramétrer une de ces adresses de DNS publics et fiables (moi par exemple j’utilise celui d’OpenDNS) :

Les DNS fonctionne toujours par paire, un DNS primaire et un secondaire, donc quand on change les DNS de sa machine, on change toujours 2 adresse IP.

Comodo public DNS
DNS 1 : 8.26.56.26
DNS 2 : 8.20.247.20

Google public DNS
DNS 1 : 8.8.8.8
DNS 2 : 8.8.4.4

OpenDNS public DNS
DNS 1 : 208.67.222.222
DNS 2 : 208.67.220.220

DNS Advantadge public DNS
DNS 1 : 156.154.70.1
DNS 2 : 156.154.71.1

Comment changer de DNS ?

Il existe diverses façons de changer de DNS selon le type de machine que vous utilisez, je vais vous indiquer rapidement comment faire pour les différentes types :

Changer de DNS sous Windows

  • Faire un clic droit sur l’icône de connexion (le signe du câble réseau ou du wifi) dans la barre des tâches Windows à côté de l’horloge
  • Cliquez sur Ouvrir le Centre Réseau et partage (capture ci-dessous)

changer-dns-windows-fr-etape-1

  • Dans le Centre Réseau et partage, cliquez sur la connexion internet active, un lien bleu

changer-dns-windows-fr-etape-2

  • Dans la fenêtre qui viens de s’ouvrir double cliquez sur Protocole Internet version 4
  • Dans la nouvelle fenêtre qui viens de s’ouvrir cliquez sur Utiliser l’adresse de serveur DNS suivante
  • A la place des 2 champs vides, indiquez deux serveurs DNS parmi ceux choisis ci-dessus.
  • Cliquez sur OK sur chaque fenêtres pour les fermer en sauvegardant, et c’est fait.

Changer de DNS sur Mac

  • Préférences de système
  • Réseau
  • Avancé (si vous êtes en wi-fi, faites d’abord wi-fi puis Avancé)
  • Cliquez sur l’onglet DNS

changer-dns-mac-fr-etape-2

  • Insérez les serveurs DNS que vous souhaitez (deux suffisent)
  • Cliquez sur OK pour fermer en sauvegardant, et c’est fait.

IPv6 et vulnérabilité

Aujourd’hui les sites internet utilise presque tous une adresse IP de type IPv4 (Internet Protocol version 4).

Etant donné qu’il n’y presque plus d’IPv4 disponibles dans le monde, un nouveau type d’adresse IP a été créé, les IPv6 (Internet Protocol version 6).

Le problème est que ce protocole 6 présente de nombreuses faiblesses notamment celle de “montrer” votre adresse IP, parfois même si vous utilisez un VPN.

La meilleure façon de bloquer cela est de désactiver complètement le système IPv6 sur votre machine.

Désactiver IPv6 sous Windows

Si vous êtes sous Windows vous pouvez aussi le faire avec un outil Microsoft.

desactiver-ipv6-windows-fr

Le désactiver aussi (en le décochant) dans les propriétés (de la même façon qu’expliqué ci-dessus pour changer de DNS), mais également dans chaque onglet de Réseau et connexion.

Désactiver IPv6 sur Mac

Lancer le Terminal

Saisir dans Terminal la ligne de commande ci-dessous pour le désactiver sur le réseau fixe :
networksetup –setv6off Ethernet
Saisir dans Terminal la ligne de commande ci-dessous pour le désactiver sur le réseau wi-fi :
networksetup –setv6off Wi-Fi
Pour revenir en arriere, saisir dans Terminal les lignes de commande ci-dessous :
networksetup –setv6automatic Wi-Fi
networksetup –setv6automatic Ethernet

Teredo : c’est quoi et comment le désactiver ?

Microsoft utilise un protocole appelé Teredo pour passer d’IPv4 à IPv6. Comme certains logiciels de torrents peuvent y accéder et que quand ils le font ils sortent “à l’extérieur du tunnel VPN”, il y a donc un risque de ne pas être protégé pendant l’utilisation des torrents même avec un VPN.

Ce problème se résout en désactivant Teredo par une Invite de commande.

Allez dans la recherche Cortana (si vous avez au moins Windows 10), saisissez “DOS” et exécutez en tant qu’administrateur l’Invite de commande (clic droit et sélectionnez Exécuter en tant qu’administrateur).
Sinon allez dans Programmes, Système Windows et exécutez en tant qu’administrateur l’Invite de commande (clic droit et sélectionnez Exécuter en tant qu’administrateur).

Puis saisissez cette commande :
netsh interface teredo set state disabled

Pour revenir en arriere, la commande est :
netsh interface teredo set state enabled

Les fuites WebRTC, les plus redoutées sur Windows

Pour les utilisateurs de Windows, il existe un autre problème dû à des fonctionnalités internes des navigateurs.

WebRTC est un protocole qui sert à découvrir une adresse IP et qui, en interrogeant votre navigateur, fait en sorte que certains sites puissent dialoguer à travers le navigateur et communiquer votre adresse IP.

Pour résoudre le problème à la racine, il faut désactiver cette fonctionnalité sur le navigateur :

Explorer n’a pas ce problème.

Chrome : il faut installer un plugin externe mais il ne vous permet pas de le désactiver

Firefox, qui est le navigateur que je conseille d’utiliser, doit être modifié directement dans ses paramètres.

webrtc-firefox-fr

Allez dans la barre d’adresse et écrivez :
about:config
Cherchez
media.peerconnection.enabled
et réglez-le sur False et c’est fait.

[box_wheretostart]

Confidentialité Twitter | Comment protéger son compte Twitter ou l’utiliser en mode anonyme

Confidentialité Twitter

Guide complet des onglets du menu paramètres et notamment de l’espace Sécurité et confidentialité de Twitter, pour garder un compte Twitter protégé et sûr, éviter les problèmes ou l’utiliser en mode anonyme.

En général, je n’utilise pas Twitter. Mais beaucoup de gens utilisent Twitter, aussi bien avec un compte personnel que pour leurs communications professionnelles, et ils ne vérifient presque jamais leurs paramètres de confidentialité.

Twitter a dédié toute une section de son site à la vie privée et aux options, afin de présenter les comportements conseillés et d’expliquer comment utiliser les divers onglets du menu paramètres.

Mais la réalité est que personne ne lit ces guides officiels, parce qu’ils sont longs et ennuyeux et que les options sont organisées de façon compliquée.

Certains d’entre vous m’ont demandé d’écrire un article sur la confidentialité sur Twitter et, comme d’habitude, j’espère que ce guide sera compréhensible par tout le monde, puisque je vais vous décrire les principales options pour avoir une utilisation “discrète” de Twitter.

Aussi étrange que cela puisse paraître, Twitter peut aussi être utilisé en mode “fermé”, c’est-à-dire uniquement pour envoyer des messages à des groupes et/ou des personnes choisies et, dans ce cas, on peut faire en sorte que Google n’indexe pas le compte.

Personnellement, je trouve ce choix un peu “absurde” quand on veut s’échanger des communications privée ou sécurisées, mais divers mouvements et réseaux de blogueurs fonctionnent ainsi, notamment pour des activités plus importantes que montrer le gâteau qu’on a mangé au petit-déjeuner.

Se souvenir de son mot de passe pour changer les paramètres de Twitter

Pour modifier les paramètres de confidentialité de Twitter, vous devez absolument avoir sous la main votre mot de passe. Ca semble banal, mais beaucoup de gens utilisent Twitter avec leur mot de passe enregistré dans le navigateur et ils ne s’en souviennent même plus.

C’est le moment de vous en souvenir, ainsi que de l’adresse email à laquelle vous avez associé votre mot de passe. Votre mot de passe vous sera demandé à chaque fois que vous modifierez les paramètres.

Confidentialité Twitter menu paramètres

Cliquez sur votre icône de profil, puis sur Paramètres.

Enregistrer son portable sur Twitter et désactiver les notifications SMS de Twitter

Enregistrer votre portable sur Twitter peut vous permettre, par exemple, d’activer des fonctionnalités telles que les applications du développeur, ou bien de faire en sorte qu’un SMS pour recevoir votre mot de passe oublié.

Si vous n’avez pas encore enregistré votre numéro de téléphone sur Twitter et que vous voulez le faire, alors cliquez sur Mobile dans le menu à gauche, puis inscrivez votre numéro (vous recevrez un code pin par SMS pour l’activer).

Confidentialité Twitter téléphone portable

Sur la page Mobile, vous pourrez aussi activer ou désactiver les notifications SMS de Twitter pour les alertes, les annonces ou encore les recommandations.

Confidentialité Twitter, le menu sécurité et confidentialité de Twitter

Confidentialité Twitter menu sécurité

C’est ici que nous allons maintenant voir les diverses options que vous pouvez modifier pour rendre votre profil Twitter plus sûr.

Confidentialité Twitter sécurité

 

Commençons par la section Sécurité

  • Vérification de connexion : si vous le paramétrez, vous devrez confirmer à chaque fois, non-seulement votre mot de passe, mais également par SMS l’accès à votre compte. Si vous avez un compte important ou pensez que quelqu’un pourrait y accéder, c’est une option conseillée. Moi, par exemple, je ne m’en sers pas mais, me trouvant souvent à l’étranger, je change souvent de numéro et ce serait moins pratique pour moi, surtout que mon compte ne contient aucune donnée sensible. S’il s’agissait de mon compte personnel et si je postais ce que je fais, avec qui, et d’autres choses personnelles, j’envisagerais d’activer cette option.
  • Réinitialisation du mot de passe : voila une option qu’il est important de cocher. Parmi les diverses options de confidentialité de Twitter, celle-ci est peut-être la plus importante. Un nombre incalculable de comptes sont volés parce que le mot de passe était modifiable sans que soient posées de questions liées au compte ou que soit demandée une confirmation par le numéro de téléphone associé.
  • Se connecter avec un code : il est possible d’accéder à son Twitter par l’intermédiaire d’un code reçu par SMS ou par mot de passe. C’est le OU qui est important, il est important de toujours demander le mot de passe pour éviter que quelqu’un accède à votre compte rien qu’en détenant votre téléphone portable (momentanément ou parce qu’il a été volé).

Section confidentialité Twitter

Confidentialité Twitter

Après la section sécurité, nous trouvons celle sur la confidentialité.

Peu de moyens, mais essentiels pour ne pas se faire harceler par de pénibles tags de stalkers ou de followers indésirables.

  • Identification de photo : cette option est une bombe à retardement. On peut décider si les gens peuvent nous taguer sur les photos ou non. A la différence de Facebook, si vous ne les paramétrez pas différemment, votre profil peut être suivi par quiconque et, par conséquent, n’importe qui peut vous taguer et faire voir à d’autres (et à d’autres encore…) les photos sur lesquelles vous apparaissez grâce au tag. A la limite, vous pouvez laisser cette possibilité pour ceux que vous suivez, mais à mon sens, le meilleure choix est de ne permettre à personne de vous taguer.

Qui verra vos tweets ?

  • Confidentialité des tweets : si votre profil n’est pas public (vous n’êtes pas une marque, ni une entreprise, ni un site d’informations comme le mien, par exemple), et si vous utilisez Twitter uniquement pour partager des choses avec vos amis qui vous suivent, ça n’a aucun sens de permettre à tout le monde, y compris ceux qui ne vous suivent pas, de lire vos tweets. De la même façon, les moteurs de recherche et les bots de tout genre peuvent lire, indexer et répertorier toutes les informations que vous laissez sur Twitter, qui, de fait, si vous ne cochez pas cette case, sont publiques.
  • Localisation des tweets : je ne vois pas quelle peut être la raison de signaler à ceux qui vous suivent où vous vous trouvez au moment où vous publiez un tweet. Ces informations restent présentes et peuvent être enregistrées et utilisées de diverses manières. Je vous conseille de décocher l’option et de cliquer aussi sur “Supprimer toutes les informations de localisation“.
  • Détectabilité : Twitter permet d’être suivi et retrouvé grâce à son numéro de téléphone et à son adresse mail. Si vous n’êtes pas un personnage public (mais même si vous l’êtes), il est opportun, et c’est le minimum, de ne pas publier le numéro de téléphone associé à votre compte Twitter et, si possible, de décocher également la case adresse mail (sauf si c’est l’adresse générique de contact d’un site d’informations ou d’une marque).

Confidentialité Twitter personnalisation

Continuons avec les options importantes :

  • Personnalisation : personnellement je désactive cette option, je n’aime pas que Twitter (ou Google avec leur historique de recherche) garde des informations sur ce que j’ai visité.
  • Contenu sponsorisé : si vous ne voulez pas que Twitter utilise votre mur pour montrer à vos followers des publicités sélectionnées selon leurs préférences (et faire la même chose avec vous), décochez la case Contenu sponsorisé.
  • Twitter pour les équipes : il s’agit d’une option de gestion des groupes d’utilisateurs sur Twitter créée un peu en dehors des règles pour faire en sorte que les gros profils et les annonceurs regroupent des followers. Si ça ne vous intéresse pas (et ça intéresse peu de monde), laissez la troisième option cochée pour faire en sorte que personne ne puisse vous ajouter à des groupes d’utilisateurs.
  • Messages privés : Si vous décochez cette option, ceux que vous ne suivez pas et qui ne vous suivent pas ne pourront pas vous contacter en privé (évite aux bots et stalkers de vous écrire).

Confidentialité Twitter, contrôler qui accède à votre compte Twitter

Confidentialité Twitter historique

En cliquant sur Vos données Twitter tout en bas dans le menu latéral gauche, vous pourrez voir l’historique de vos accès à Twitter.

Dans mon cas, par exemple, depuis Twitter.com, je trouve mes derniers accès à Twitter, avec IP et pays (ce qui est masqué).

Si quelque chose de bizarre se passe, c’est ici que ça apparaîtra. Si vous remarquez des accès continus et étranges, il se passe quelque chose sur votre compte Twitter et il est alors grand temps de changer votre mot de passe Twitter, voir celui de votre compte email.

Vérifier qu’il n’y a pas d’applications bizarres reliées à l’application

Confidentialité Twitter apps

Enfin, vérifiez dans Applications connectées qu’il n’y a rien de bizarre.

Vous trouverez régulièrement Google (ce qui n’est pas le cas sur ce compte), qui a un partenariat avec Twitter, notamment pour indexer les tweets publics.

Vous pouvez également avoir Facebook si vous décidez de tweeter via Facebook ou vice versa, mais c’est un maximum, vous ne devriez rien trouver d’autre, sauf si vous avez donné l’autorisation à d’autres systèmes d’interagir avec Twitter.

Inscription sur Twitter de façon anonyme

Si vous êtes en train de lire ce guide, vous avez probablement déjà un compte Twitter. Mais peut-être avez-vous besoin d’en créer un autre pour des raisons de sécurité.

Il n’y a aucun problème pour utiliser des comptes anonymes sur Twitter. Mais lors de l’inscription, si vous la faites par téléphone, vous devrez renseigner un numéro de téléphone.

Pour éviter cette demande, inscrivez-vous depuis un PC. Vous aurez alors besoin d’une adresse mail anonyme.

Pour ce faire, évitez les adresses mail type Gmail, Yahoo, etc., qui sont gratuites mais sont tout sauf contrôlées ou contrôlables. Si vous n’avez pas de problème de sécurité personnelle, vous pouvez les utilisez pour vous créer un compte anonyme. Sinon, voici un service de boîte mail anonyme géré par une communauté d’activistes : RiseUp (demander un compte ici).