Private Internet Access | Présentation, test et prix

Aujourd’hui nous examinons Private Internet Access, célèbre pour sa politique de logs, utilisé surtout par ceux qui pratiquent les torrents et le P2P. Voyons ses avantages et ses inconvénients.

Ça faisait un moment que je voulais tester Private Internet Access. Je leur ai demandé plusieurs fois de m’offrir une version d’essai, en vain. C’est pourquoi j’ai fini par prendre une adhésion pour un mois et je l’ai essayé pendant un petit moment.

PIA est une société soumise aux lois américaines (Etat de Californie) et pourtant elle peut ne pas faire de logs (s’il paraît étrange qu’aux Etats-Unis une société de VPN puisse ne pas sauvegarder les logs). Des millions d’utilisateurs l’ont choisi.

Le succès de Private Internet Access s’explique par le fait que le pack VPN comprend un accès à un proxy SOCKS 5, ce qui explique que des milliers d’utilisateurs préfèrent ce VPN à d’autres, pour configurer le logiciel de torrents et anonymiser leur adresse IP.

Etant rappelé qu’un proxy ne crypte pas la connexion, donc ne cache pas l’activité (torrents ou sites web visités), et change seulement l’adresse IP. Par conséquent, dans l’hypothèse où une entité extérieure (un provider ou une autre entité qui chercherait à tracer un trafic de données) signalerait une activité comme les torrents, PIA ne pourrait pas associer l’adresse IP à l’utilisation concernée, puisqu’il ne sauvegarde pas les logs.

Pour autant, avons-nous affaire à un VPN similaire à TorGuard ? Non, mais ici aussi il y a du positif et du négatif.

Entrons dans le détail de Private Internet Access.

1) Tarifs du VPN Private Internet Access

Tarifs PIA et promos Private Internet Access

Sur le site de Private Internet Access figurent les tarifs et parfois des promotions. C’est probablement l’un des VPN les plus intéressants du marché (seulement 40 USD par an) et celui qui propose le tarif mensuel le plus bas (environ 7 USD).

Il n’y a pas de réelle période d’essai mais il est possible d’annuler son adhésion et d’obtenir un remboursement si, dans les 7 jours de l’adhésion, on demande sa résiliation en expliquant les raisons  de celle-ci, par exemple si elle ne marche pas (cela signifie qu’il n’est pas possible de se faire offrir un abonnement pour une semaine).

2) Mon résumé pour le VPN Private Internet Access :

Volume de données Illimité (version pro)
Type de réseau privé
Cryptage AES-128, AES-256, Blowfish
Changement de serveur Illimités
Serveurs n/a
Adresses IP n/a
Protocoles OpenVPN, L2TP, PPTP, SOCKS
Matériels supportés Windows, Mac, Android , iOS (manuellement)
OpenVPN Oui
Support client Chat, ticket
 Satisfait ou remboursé ? 7 jours
 Pays couverts 25 pays, France incluse
 Connexions simultanées 5 connexions simultanées

3) Allons dans le détail des fonctionnalités du VPN Private Internet Access

Ses principales caractéristiques sont l’absence de logs, le proxy SOCKS et la gestion du type de cryptage.

3.1) Interface facile, sélection du pays peu pratique

PIA Test et avis de Private Internet Access : interface

La première fois qu’on lance l’application, on est catapulté dans l’interface de type « simple » du menu Settings.

PIA Test et avis de Private Internet Access : system-tray

Une fois cliqué sur Save, l’interface disparaît. Pour la faire réapparaître, il faut faire un clic droit sur l’icône de la barre des tâches (en bas à droite à côté de l’horloge), et aller de nouveau dans Settings.

On renseigne son nom d’utilisateur et le mot de passe qui nous a été envoyé par mail après le paiement de l’adhésion (il est possible de changer les deux dans son espace personnel).

On peut choisir le lancement de l’application au démarrage de l’ordinateur et le lancement automatique ou non. Les pays disponibles se trouvent dans l’onglet Region.

Rien qu’en faisant cela, tout sera déjà paramétré pour un usage classique par un utilisateur lambda et pour un cryptage moyennement rapide, et OpenVPN et les torrents fonctionneront (mais sans port forward). En cliquant sur Advanced, on accède aux options avancées.

La sélection des pays n’est pas pratique et mal pensée pour l’utilisateur. On sélectionne le pays et il faut alors surveiller la couleur de l’icône, car aucun message ni aucune interface ne nous indique ce qui se passe. Quand l’icône est verte, cela signifie qu’on est connecté ; tant qu’elle est rouge, on ne l’est pas.

3.2) Options avancées de cryptage des données

PIA Test et avis de Private Internet Access : cryptage

Le protocole utilisé est OpenVPN mais il est possible de changer le niveau de cryptage.

Data Encryption correspond à la façon dont vous voulez crypter vos données. De base, il est réglé sur 128, rapide mais fonctionnel. Vous pouvez élever le niveau (la connexion sera un peu plus lente)  ou le supprimer complètement (l’adresse IP des systèmes sera changée, mais les données ne seront pas cryptées).

Data Authentification : je vous conseille de ne pas y toucher, car ça sert à éviter les attaques pendant que vous vous connectez au serveur VPN (c’est-à-dire avant d’être protégé), mais ici encore, il est possible de diminuer ou supprimer le cryptage de données.

Handshake est une option pour décider du niveau de cryptage des données des clefs utilisées par le serveur VPN, afin d’éviter de se connecter à un « faux » serveur VPN. Disons que c’est un niveau de protection très avancé qui n’intéressera probablement pas les utilisateurs lambda qui ne subissent aucune attaque de hackers ou gouvernementales.

3.3) Options générales avancées

PIA Test et avis de Private Internet Access : options

Ces options sont plus à la portée de tous. On peut décider si la connexion tourne sous UDP (plus rapide) ou sous TCP (plus sûre), ou quel type de port sera utilisé par le VPN.

Local port : d’origine. Si on n’a aucun problème de connexion, il vaut mieux ne pas y toucher et le laisser vide.

VPN Kill Switch : comme celui d’autres VPN, s’il est actif et que la connexion internet saute, il désactivera tous vos logiciels jusqu’à ce que la connexion au VPN soit de nouveau effectuée (de façon à ce que vous ne risquiez pas de vous connecter à internet sans protection).

DNS Leak et IPv6 Leak protection : je vous conseille de les laisser actifs. Ils font en sorte qu’il n’y ait pas de problèmes de navigation à cause du cache DNS non vidé.

Je vous invite à lire mon article sur comment vider le cache DNS sur Windows et Mac si vous voulez approfondir cette question.

3.4) Private Internet Access port forwarding pour torrents ou P2P

SI vous voyez qu’en utilisant Torrent ou en faisant du P2P, vous êtes obligé d’ouvrir un port vers l’extérieur (pour recevoir des données), alors vérifiez votre sélection.

Le port forwarding n’est pas actif aux Etats-Unis et il est déconseillé au Canada. C’est pourquoi il est normal, si vous sélectionnez le mauvais serveur, de n’avoir aucun port assigné.

PIA Test et avis de Private Internet Access : port forwarding

Dans cet exemple, le port est le 46094

Ensuite, une fois connecté, si vous positionnez votre souris sur l’icône de Private Internet Access (devenue verte), vous verrez le port assigné par le VPN (à chaque fois différent et choisi au hasard).

PIA torrents Private Internet Access

Une fois le port connu (sur la photo c’est le 46094), vous pouvez ouvrir votre logiciel de torrents (par exemple uTorrent) et le paramétrer dans les options. Et le tour est joué.

3.5) L2TP, PPTP et proxy SOCKS 5

Il est possible de configurer votre ordinateur ou votre mobile pour surfer via les protocoles L2TP ou PPTP. Le nom d’utilisateur et le mot de passe seront différents. Il suffira d’aller dans votre espace personnel et vous trouverez un bouton qui génère un nom d’utilisateur et un mot de passe exprès pour cet usage.

PIA fournit l’accès à un serveur proxy SOCKS 5. Etant entendu qu’un proxy ne crypte pas les données (donc faites attention quand vous l’utilisez).

Si vous voulez seulement changer votre adresse IP sans crypter vos données (classiquement pour faire des torrents), vous pouvez vous connecter (avec le nom d’utilisateur et le mot de passe générés) à un serveur dédié à cela (serveur proxy-nl.privateinternetaccess.com, port 1080).

3.6) Application pour Android

Pour le moment, si vous voulez configurer votre iPhone, vous devez le faire à la main (ça ne prend pas beaucoup de temps).

En ce qui concerne Android, il existe une application compatible avec Android version 2.2 ou les suivantes.

4) Conclusion

PIA est un VPN fiable, utilisé par des millions d’utilisateurs dans le monde.

Il est rapide et super si votre utilisation principale est le torrent ou le P2P, étant donné qu’il fournit même un proxy SOCKS 5 inclus, qu’il a 5 connexions simultanées, et qu’il ne sauvegarde pas les logs sur l’activité.

Comme point négatif, il est un peu rébarbatif à utiliser, peu intuitif pour l’utilisateur débutant.
Mais il y a une assistance optimale sur son site officiel, avec des centaines d’articles et de guides sur l’utilisation du VPN.
Autre point négatif, il n’a pas d’application pour iOS (il faut paramétrer à la main chaque connexion aux différents pays), et il a peu de pays (inutile si vous l’envisagiez pour accéder à Canal+ depuis l’étranger).
S’ils venaient à créer une application décente pour iOS, je l’envisagerais sérieusement.


POUR :
  • Rapide
  • Pas de logs
  • Torrents possibles
  • Proxy SOCKS 5 inclus

CONTRE :
  • Pas d’application pour iOS
  • Peu de pays
  • Interface d’utilisation rébarbative

Private Internet Access

8.8 Note globale

Rapport qualité-prix
9
Facilité d'utilisation
8
Accessibilité
9
Périphériques pris en charge
8
Couverture des pays
7

Laisser un commentaire