TunnelBear VPN | Présentation, test et prix

J’ai essayé TunnelBear pour voir si j’avais accès à Canal+ depuis l’étranger, et j’ai donc pu tester sa vitesse et ses fonctionnalités. Voici mon analyse de ses spécificités et tarifs.

Il y a quelques temps, un lecteur m’a écrit pour me demander mon avis sur TunnelBear. Les tarifs étant intéressants, j’ai voulu essayer ce VPN qui est très célèbre dans le milieu et je me suis justement demandé pourquoi il l’était, puisqu’il ne propose aucune fonctionnalité particulière.

TunnelBear appartient à une société fondée en 2011 qui a son siège social au Canada. Il a été mis en avant par certaines chaînes comme CNN pour sa simplicité d’utilisation. Comme l’indiquent leurs conditions générales, en utilisant TunnelBear, vous acceptez d’être soumis aux lois canadiennes sans aucune considération du serveur auquel vous êtes connecté. Inutile de dire que je ne vous conseille pas ce VPN si vous vivez au Canada ou si vous voulez faire du P2P ou des torrents.

La simplicité est l’atout principal du VPN TunnelBear.
Exactement comme pour HotSpot Shield (voir notre critique de HotSpot Shield), le principal atout de ce VPN est sa simplicité extrême d’utilisation.

On choisit un pays, on clique sur « on », et on obtient une adresse IP du pays dupliqué et le trafic de données est crypté.

Le protocole qu’il utilise, les ports, le type de serveur, la vitesse, les options, etc., nous n’avons aucun moyen de les connaître, mais il fait le job et il a un logiciel pour PC, Mac, iOS et Android.

Voyons les détails et les tarifs.

Les offres et tarifs du VPN TunnelBear

tunnelbear-tarifs

Une fois enregistré sur le site de TunnelBear, on télécharge le logiciel du VPN.

Si on ne passe pas par à un abonnement mensuel (Giant) ou annuel (Grizzly), on n’a accès qu’à une bande internet de 500 Mo.

D’ailleurs, il n’y a pas de garantie satisfait ou remboursé, mais vous testerez le VPN en utilisant les 500 Mo d’essai et, si vous êtes satisfait, pourrez passer à la version pro.

Dans la version d’essai, il n’est pas possible d’utiliser le tunneling personnalisable des sites.

Je vous précise tout de suite que si vous comptez regarder une vidéo en streaming, je doute que vous réussissiez à voir, ne serait-ce qu’un film, car la consommation est d’environ 1 méga chaque 5 secondes (testé avec Canal+).

La version pro propose 3 connexions simultanées.

Mon résumé pour le VPN TunnelBear

Volume de données Illimité (dans la version pro)
Type de réseau Privé
Cryptage n/d
Changements de serveur Illimités
Serveurs n/d
Adresses IP n/d
Protocoles n/d (probablement OpenVPN)
Matériels supportés Windows, Mac, Android, iOS
OpenVPN n/d
Type de support Message depuis le site
Satisfait ou remboursé ? Avec la version d’essai, 500 mb d’utilisation avec quelques options en moins
Pays couverts 12 (Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Allemagne, Japon, France, Italie, Pays-Bas, Suède, Suisse, Irlande, Espagne)
Connexions simultanées 1 dans la version d’essai, 3 dans la version complète

Allons dans le détail des fonctionnalités du VPN TunnelBear

Comme indiqué précédemment, sa principale caractéristique est sa simplicité, ce qui le rend tout indiqué pour les utilisateurs non experts qui voyagent et souhaitent crypter leurs communications sur internet et les sites qu’ils visitent.

TunnelBear VPN | Plus simple, ça n’existe pas

tunnelbear-off

Une fois installé le logiciel VPN de TunnelBear, c’est très facile : on sélectionne un pays, on clique sur ON, et le tour est joué.

Parfait pour votre chef qui part à l’étranger et ne sait pas comment protéger ses mails, et surtout ne veut pas se prendre une migraine avec un VPN complexe.

Options de TunnelBear

tunnelbear-options

Comme déjà dit, ne vous attendez pas à des feux d’artifices.

Les options sélectionnables se résument au desktop notifications, au lancement au démarrage, au choix de n’aller, ou non, que sur le port TCP, et la fonctionnalité Vigilant qui est une sorte de KillSwitch qui permet de protéger la connexion internet quand elle n’est pas cryptée.

IntelliBear est aussi une fonction intéressante, puisqu’elle vous permet de choisir quels sites web doivent passer dans le tunnel VPN, mais elle n’est pas disponible dans la version d’essai.

Maul Trackers | Si vous ne voulez pas de cookies

Tunnel Bear : cookie Maul Tracker

Si vous activez le Maul Trackers de TunnelBear, le logiciel se chargera de bloquer les cookies qui apparaissent habituellement quand vous allez sur Facebook, ou plus généralement sur les sites qui utilisent Google Analytics ou assimilés.

Disons que c’est une gentille petite option qui ne doit pas vous faire penser que vous êtes protégé des malware ou des virus. C’est simplement une possibilité que vous offre le logiciel VPN, mais que vous pouvez aussi avoir rien qu’en configurant intelligemment votre navigateur.

TunnelBear | Serveur français peu performant

tunnelbear-skygo

Dans le cadre de mon test, j’ai tout de suite voulu voir la consommation de bande et les performances quand je me connecte à un serveur français.

Pour le test, j’étais évidemment à l’étranger, et j’ai essayé d’accéder à Canal+. Le fait de ne pas pouvoir décider de passer à un protocole VPN qui consomme moins de bande internet fait que la version d’essai consomme environ 1 Mo chaque 4-5 secondes.

Pendant le live, j’ai eu plusieurs mini-interruptions toutes les x secondes/minutes et, en phase de connexion, les temps de connexion m’ont permis de voir que le serveur français n’est certainement pas le plus performant (mais nous ne sommes certainement pas leur plus gros marché).

Logs et torrents | Attention aux conditions générales

tunnelbear conditions generales

TunnelBear n’est pas adapté pour les torrents, il ne l’est même pas du tout. Non-seulement il n’est pas optimisé pour iTorrent (beaucoup de VPN, officiellement, ne sont pas adaptés pour les torrents, mais permettent quand même de faire des torrents et du P2P), mais en outre ils ne veulent pas que vous utilisiez leur VPN pour le P2P. Donc, si c’est justement ce dont vous avez besoin, n’utilisez PAS TunnelBear.

Leur siège est au Canada et, même s’ils prétendent qu’ils ne font pas de logs sur votre activité, en réalité ils enregistrent votre login et leurs serveurs sont au Canada. D’ailleurs, ils précisent bien dans leur conditions générales qu’en utilisant TunnelBear, vous acceptez de dépendre des lois canadiennes quel que soit le serveur auquel vous vous connectez, et qu’en cas de requêtes d’entités extérieures, ils seront à disposition. Ceci étant précisé, c’est vous qui voyez.

Application pour iOS et Android

Tunnel Bear : app iOS et Android

L’application de TunnelBear pour Android est compatible pour la version 4.0 et les suivantes, tandis que celle pour iOS est compatible pour la version 7 et les suivantes, même s’ils précisent qu’il est préférable d’utiliser un iPhone 5 (ou versions suivantes). Dans la version mobile, il n’y a pas d’options, on peut seulement choisir son pays et se connecter.

Conclusion

TunnelBear VPN est un VPN parfait pour les « profanes » qui n’ont pas d’exigences particulières, qui doivent crypter leur trafic de données en raison des sites qu’ils visitent et des mails qu’ils envoient, et veulent protéger le trafic de données depuis leur appareil mobile.

Mais, si vous devez en faire un usage plus étendu (P2P, torrents, jeux vidéo, streaming TV), il n’est pas à la hauteur d’autres VPN qui ont des tarifs similaires mais proposent plus de fonctionnalités tout en offrant une meilleure performance.

8.2 Note
Bien mais pas pour tout le monde





POUR
- Facile à utiliser
- Economique
- 500 mb d'essai

CONTRE
- Serveur français lent pour le streaming
- Peu de pays
- Non configurable
- Torrents et P2P interdits

Rapport qualité-prix
8
Facilité d'utilisation
9
Accessibilité
8
Périphériques pris en charge
9
Couverture des pays
7
Vos commentaires sont les bienvenus

Laissez un commentaire