inCloak VPN | Présentation, test et prix

La Russie, ce n’est pas que la vodka et les AK47, c’est aussi depuis toujours une présence massive de hackers, programmeurs et autres spécialistes réseau. Vous l’aurez compris, inCloak est un produit russe.

Tout a commencé il y a 8 ans, dans la froide Russie, sous le nom (toujours présent sur le marché russe) de HideMe, un site qui fournissait une navigation via proxy et VPN.

Au vu des bons retours, a été créé inCloak VPN, le fils de HideMe destiné aux clients non russes (le site et le logiciel sont en anglais et les prix en dollars US).

Un VPN rustre d’origine Russe peut-il convenir au marché européen plus exigeant et raffiné ? Voyons ça.

Les offres et tarifs du VPN inCloak VPN

incloak vpn tarifs

inCloak VPN se vante de pratiquer des prix qui sont parmi les plus économiques du marché. Surtout en ce moment, puisqu’il y a une promotion en l’honneur des 8 ans du service.

Notons le pack à 0,9 USD pour la journée, parfait pour ceux qui ne veulent pas d’un abonnement mensuel mais ont besoin d’un VPN pour quelques jours seulement.

Une fois l’abonnement souscrit, vous recevez un code numérique qui débloquera les divers services.

Mon résumé du VPN inCloak VPN

Volume de données Illimité 
Type de réseau Privé
Cryptage 256 bit AES
Changements de serveur Illimités
Serveurs 69
Adresses IP n/d
Protocoles OpenVPN, L2TP, PPTP, Chameleon
Matériels supportés Windows (logiciel), Mac, Android, iOS et Linux manuellement
OpenVPN OpenVPN protocol
Type de support Ticket sur le site
Satisfait ou remboursé ? 7 jours satisfait ou remboursé
Pays couverts 34
Connexions simultanées 2

Allons dans le détail des fonctionnalités de inCloak VPN

Logiciel Windows simple, pour le reste configuration manuelle

inCloak est un VPN pensé pour les utilisateurs de niveau intermédiaire a élevé, de préférence ceux qui savent au moins paramétrer le VPN sans logiciel dédié, c’est-à-dire en faisant la configuration manuellement.

Si cette opération est faisable et à la portée de tous en peu de temps, il est clairement évident que ce n’est pas très pratique si vous changez souvent de serveur ou de pays pendant l’utilisation du VPN (moi, par exemple, je change souvent de pays selon les services auxquels je veux accéder).

Il est aussi possible d’utiliser un logiciel personnalisé, type Viscosity.

Politique des torrents et du P2P

inCloak VPN permet de faire des torrents et du P2P.

J’ai demandé et ils m’ont dit que les serveurs à utiliser sont les serveurs russes et ukrainiens. Il est aussi possible de faire du port forwarding (si vous avez une IP dynamique), dans ce cas il y a une page exprès où paramétrer le port à ouvrir, classiquement celui qui vous a été assigné par votre logiciel de torrents, type uTorrent.

incloak ports 2

Si vous avez une IP fixe, vous devrez payer un extra de 2,50 USD par mois pour faire du port forwarding.

Le logiciel Windows

incloak-logiciel

Le seul logiciel disponible de inCloak VPN est le logiciel Windows. Les langues disponibles sont l’anglais, l’espagnol et le russe.

Il y a peu de fonctions disponibles et le logiciel n’est pas très stable, en tout cas dans la version que j’ai testée en mars 2015.

Les boutons du haut nous permettent de nous déconnecter (la connexion se fait avec le code donné lors de l’achat), on peut annuler l’adhésion (bouton vert), ouvrir un ticket d’assistance (ils répondent sous 24 heures) et il y a un bouton Options.

incloak liste-serveurs1

Dans la liste des serveurs, si l’un d’entre eux est temporairement indisponible, il apparaîtra en gris. Il y a 3 serveurs en France.

Options du logiciel Windows

incloak-options

En cliquant sur l’icône engrenage, on arrive à la page Paramètres.

Là, on peut voir les logs de connexion, changer le mot de passe L2TP/PPTP, charger des dossiers de configuration OpenVPN, régler un proxy et changer les options générales.

inCloak n’a pas de serveurs DNS privés, donc il vous assignera ceux de Google ou d’OpenDNS.

Ça marche en Chine

Il est possible d’utiliser un niveau de cryptage supplémentaire appelé Chameleon (à ne pas confondre avec celui de VyprVPN couvert par les droits d’auteur), parfait si vous vivez en Chine.

Egalement, les options classiques pour le lancement du VPN au démarrage de l’ordinateur (pas côté logiciel, une sorte de Kill Switch).

Pour plus d’infos, je vous invite à lire la FAQ sur le site de inCloak.

Protocole PPTP/L2TP – Information sur l’utilisation

Sur le logiciel Windows, j’ai rencontré un problème apparemment connu chez inCloak. Si vous essayez de faire une connexion PPTP ou L2TP, vous aurez un message d’erreur à la première utilisation.

Pour le résoudre, vous devrez d’abord vous connecter au serveur sélectionné dans OpenVPN TCP, puis vous déconnecter et vous reconnecter avec le protocole que vous avez choisi, et le problème est réglé.

Serveur français peu performant sur les longues distances

Je dois encore faire un essai dans un pays d’Europe, mais depuis l’Asie, le serveur français s’avère être peu performant (je pense que c’est la même chose depuis l’Amérique), ce qui ne m’a pas permis d’accéder au site de Canal+.

Logs : oui ou non ?

La politique de inCloak sur les logs n’est pas très claire. En pratique, il n’y a pas de vraie et précise politique de confidentialité. Ils disent que « si vous ne faites pas d’actions illégales, vous pouvez assumer le fait que nous utilisons des logs ». Ça me fait penser que pour les torrents et le P2P (sur les serveurs russes et ukrainiens), il n’y a pas de problèmes de logs, alors que pour les autres, ils se réservent le droit de contrôler le trafic (chose que, de toute façon, tous les VPN peuvent faire).

Conclusion

J’ai testé inCloak sur suggestion de plusieurs utilisateurs qui l’utilisent depuis la Russie et en sont très satisfaits. Intrigué, je l’ai testé pour me connecter à la France (pour la télévision et autres) et je dois admettre que le rapport qualité-prix n’est pas mauvais du tout. Ils sont, de fait, parmi les plus économiques du marché, même si, selon mes tests depuis un pays plus éloigné, le serveur français n’était pas à la hauteur de mes attentes.

Avec un budget moins serré et en ajoutant un demi dollar, on peut se permettre des abonnements annuels chez d’autres VPN qui proposent un logiciel multi-plateformes, plusieurs serveurs, et une utilisation plus simple.

C’est clairement un VPN qui n’est pas fait pour tout le monde, mais qui est parfait pour ceux qui cherchent un fournisseur qui se positionne « hors des sentiers battus », qui permette de configurer les connexions sur un logiciel personnalisé (et aussi VPN en cascade si elle est configurée manuellement).


POUR :
  • Economique
  • Possibilité d’abonnement pour un seul jour
  • Proxy web via le site officiel
  • Pas de logs
  • Protocole Chameleon pour la Chine

CONTRE :
  • Conditions générales peu claires
  • Logiciel peu stable

8.3 Note globale
Mon avis inCloak VPN

Rapport qualité-prix
8.5
Facilité d'utilisation
8
Accessibilité
9
Périphériques pris en charge
8
Couverture des pays
8

Laisser un commentaire